Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Chronique Martienne


Public : Tout public

Thème scientifique : Astronomie / cosmologie, Physique générale

Forme artistique : Conte

Durée :

Texte de Ray BRADBURY
Montage : Florence MARSCHAL
Adaptation versifiée : Aimée DOUCE DE LA SALLE
Mise en scène et interprétation : Christophe HATEY, Florence MARSCHAL
Musique : Christian DUPERRAY
Chorégraphie : Delphine MOLLOT
Montage des images de Mars : Clara OTT
Création lumière : Anaïs PARMENTIER

Notes de mise en scène :

Au départ, les « Chroniques martiennes » est un recueil de nouvelles. Bien qu’organisées suivant une chronologie précise, chaque récit constitue un tout indépendant. A travers cet assemblage de nouvelles, c’est en réalité une histoire qui nous est racontée, mettant en scène deux héros : Mars et la Terre.

L’œuvre sera traitée au moyen de différentes formes d’expressions.

Avant tout le récit conté et interprété par les comédiens-conteurs, accompagnés au fil de l’histoire par un musicien. La musique viendra répondre à la parole, la rythmer, quelquefois s’y substituer. Les histoires seront racontées en alternance à une ou deux voix.

Alors que les interludes reliant les nouvelles font la part au collectif, les récits, plus développés, sont centrés sur des destins individuels.
Certaines nouvelles, riches en dialogues, notamment Ylla, invitent à l’interprétation de personnages. Nous y voyons une théâtralisation possible tout en restant dans le récit.

Ce qui concerne le monde des martiens, leurs coutumes, la télépathie, sera travaillé avec une chorégraphe et empreint d’une gestuelle particulière qui mettra en avant l’harmonie de la civilisation martienne.

Le récit ne comporte aucun personnage excepté les voix pré-enregistrées d’une maison terrienne automatisée. La parole et le mouvement seront étroitement liées pour souligner l’omniprésence de la machine.

Les interludes ont pour fonction de marquer les étapes successives de la conquête de Mars puis de l’évolution de la Terre vers une troisième guerre mondiale.
Certains seront en voix-of ou dialogués, un autre réécrit sous une forme versifiée.
Nous utiliserons également le Chœur. Cette forme plus épique accentuera le tourbillon de cette colonisation spatiale.

Il n’y aura pas de décor, l’expression majeure du spectacle étant le Conte. L’éclairage figurera les changements de lieu et de monde. Une projection d’images réelles de Mars viendra illustrer certains passages du spectacle.

 

Christophe Hatey
Florence Marschal

 

Dernière mise à jour le 28 février 2012