Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Espèce d’humain


Public :

Thème scientifique :

Forme artistique :

Durée :

Deux savants partent à la conquête du public avec leur laboratoire ambulant, le parapluie céleste, ils entraînent le public autour d’un grand cercle, ils font part de leurs théories scientifiques et poétiques sur l’humain.

Scénographie et jeu : Frédéric RECANZONE
Chorégraphie et jeu : Noria TZAPRENKO
Décoatrice  : Sophie RIGOUX



Deux savants partent à la conquête du public avec leur laboratoire ambulant, le parapluie céleste, ils entraînent le public autour d’un grand cercle, ils font part de leurs théories scientifiques et poétiques sur l’humain. Jeux de corps et de voix, traces humaines sur le sable.
A travers ces personnages et leurs livres, l’humain prend la parole, une parole enjouée, ironique, ivre de découverte.

AUTEURS DU SPECTACLE
Guillaume de Salluste Du Bartas
Tycho Brahé
Carl Sagan
Julos Beaucarne
Arthur C. Clarke
Yves Coppens
Charles Darwin
Maxime Gorki
Michel Fustier
Phillip M Harter
Albert Jacquard

Comment ce projet s’inscrit dans le parcours de la compagnie
La compagnie c’est toujours efforcé à conjuguer les différentes formes expressions, théâtre, littérature, image etc... Les spectacles passées de la compagnie ont largement contribués à ce brassage des formes. Passant du théâtre à la lecture, à la lecture au spectacle en déambulation. Donc ce spectacle en déambulation mêlant théâtre, lecture, visuel, danse, image est une suite logique dans la démarche artistique de la compagnie

NOTE DE MISE EN SCENE
Déambulation  : 3 savants avec leurs “outils de travail” comme le Parapluie-celeste, l’Echelle d’observation, le laboratoire ambulant vont à la rencontre du public, pour leurs lire des textes entre poésie et science, mais aussi pour démontrer de la pertinence de leurs savoir faire.
Ce sont des scientifiques amoureux fou de leur connaissance partent à la rencontre du public, font dont de leurs sciences poétiques.


SCENOGRAPHIE :
Une fine couche de sable en cercle d’environ 7 m de diamètre délimite l’espace scénique. Le sol est utilisé comme un grand tableau. Cette espace est cons à la fois pour l’esthetique mais aussi pour souligner quelque idées : Le sable est fluide, intemporel, mais il vient du sol, et prés a s’échapper.
Des lignes blanches circulaires sont visibles sous le sable. Elles sont à la fois, mouvement perpétuel, orbite planétaire, forme symbolique du rond : naissance, mort le cycle de la vie etc...
Le corps humain aura sa place parmi les mots. L’espace est géométrique. Le mouvement rappelle celui des astres, des atomes.

3 PHASES SE SUCCEDENT :
- Univers
- Les humains arrivent
- Les homos sapiens sapiens

Dernière mise à jour le 28 février 2012