Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

La tige, le poil et le neutrino


Public :

Thème scientifique :

Forme artistique :

Durée :

conception et interprétation Thierry Gibault

collaboration artistique, mise en espace Didier Bezace

Du plus trouble des eaux à la lumière des rives, les êtres vont dans le désir perpétuel de se prolonger. Des fleurs et des insectes, des animaux de toute peau s’aiment et fusionnent. Mais les amours du palmier, de l’hippocampe et du manchot ne furent pas de tout temps. Il semble bien que nous ayons quelques raisons de lorgner les étoiles... 

 Thierry Gibault

Le 23 février 1987 à 7h35mn et 40 secondes, une étoile est née dans le ciel de l’hémisphère sud. On l’a vue apparaître dans la région du grand nuage de Magellan qui est la galaxie la plus proche de notre voie lactée. Une étoile est née, ou plus exactement une étoile est morte. En réalité, cette étoile a explosé il y a 170 000 années, à cette époque où sur la terre, les hommes apprenaient à maîtriser le feu en cassant des silex.
Pendant 170 000 années, la lumière provoquée par cet orgasme stellaire a voyagé dans
l’espace noir et froid à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde pour venir éclairer le
regard d’une poignée d’hommes et de fleurs qui ont levé la tête vers le ciel ce matin-là de
février 1987...
Extrait de La tige, le poil et le neutrino

Dernière mise à jour le 22 novembre 2011