Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Les Chantiers de L’O.R.E.I.


Public : Tout public

Thème scientifique : Zoologie, Paléontologie, Détournement d’objets, Histoire des techniques

Forme artistique : Exposition - Installation spectacle

Durée :

Mots-clés : science fictive, paléologie, histoire des techniques

CRÉATION 2009
Dans une atmosphère de science merveilleuse et de poésie sonore, une équipe de chercheurs en paléophonie fait visiter son chantier de fouilles.

De guide en guide, le public va de surprises en surprises, et (re)découvre son environnement par l’exploration de sa mémoire sonore. Il finit par entrevoir que, sous les apparences confortables de notre univers, existe une réalité invisible qu’il suffirait de savoir écouter pour connaître. Et que les sons ne sont peut-être pas une simple émanation de ce qui nous entoure : ce sont eux au contraire qui donnent sa forme au monde…

Basée sur des textes gravitant autour de théories scientifiques aussi surprenantes que sérieuses (sinon vérifiées), sur des dispositifs sonores et scéniques inédits, et sur une théâtralité impliquant profondément le spectateur, chaque intervention de l’O.R.E.I. est une création contextuelle, renouvelée par les publics, la topographie et la mémoire des lieux.

Mentions

Coproductions :

L’Abbaye de Noirlac, Centre Culturel de Rencontre
Le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue
Le Fourneau, Centre National des Arts de la Rue

Avec le soutien de :

La Chartreuse, Centre Culturel de Rencontre
Avec l’aide du Ministère de la culture et de la communication DMDTS
L’ADAMI
La SACD

Télécharger

Dates de chantiers

Chantiers passés et à venir...

L’Organisation des Recherches sur les Environnements Invisibles

L’O.R.E.I. – Organisation des Recherches en Environnements Invisibles – est un laboratoire indépendant fondé par Marcel Baudot dans l’entre-deux guerres. Ses travaux portent sur les manifestations acoustiques de notre environnement, et notamment sur les phénomènes paléophoniques, c’est à dire la présence de sons conservés par les matériaux.

Protocole des visites

Pendant les visites, l’exploration de l’inaudible s’opère dans une atmosphère générale de clandestinité, de rituels, propice aux réunions de sociétés secrètes.

Le chantier paléophonique

Le chantier se compose de plusieurs modules de recherche, chacun présenté et animé par un guide. Le type et le nombre de modules peuvent varier, selon leur pertinence in situ.

Une mise en scène de l’écoute

Depuis la création du monde, le son et la parole étaient irrémédiablement volatils, insaisissables, éphémères, invisibles et sans prix. Jusqu’à ce jour de 1877, où Thomas A. Edison parvint, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, à réentendre sa propre voix récitant une comptine.

Elements bibliographiques

Quelques références...

Dernière mise à jour le 22 février 2012