Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Les pieds dans les étoiles


Public : Tout public, Jeune public

Thème scientifique : Astronomie / cosmologie

Forme artistique : Théâtre, Dance

Durée : 50mn

Mots-clés : astrophysique, trou noir, cosmologie, danse

Didier Galas revient avec un nouveau défi qui associe science et poésie à partir d’entretiens avec des astrophysiciens de renom : « je veux offrir à un large public, le tout jeune en particulier, le vertige exaltant que procurent les connaissances actuelles de l’astrophysique ». Mécanique quantique, gravitation, relativité, trous noirs… autant de notions « dévoilées » avec simplicité et humour par deux comédiens et un danseur, aux prises avec les limites tangibles de leur corps et de l’espace scénique. Comme si le microcosme organique et scénographique de la scène renvoyait au macrocosme de l’univers.


Est-ce que la lune, elle sait qu’elle existe ?
Comment font les étoiles pour briller ?
Quel âge a l’univers ?
Nous avons tous le souvenir d’avoir contemplé le ciel, un soir d’été, pour regarder passer des étoiles filantes, ou de se dire que l’étoile qu’on regardait était peut-être déjà morte. Le spectacle propose de faire un voyage dans le monde fascinant et vertigineux du cosmos : les trous noirs, les étoiles, la matière noire, les quantas, la vitesse de la lumière, le big bang, les lumières fossiles…

 La structure du spectacle s’appuie sur le rêve. Le rêve nocturne que chacun connaît dans son intimité et au quotidien. C’est à partir de cette conception simple mais libératoire, le rêve, que nous partirons pour un voyage dans l’espace et dans le temps. Un voyage, donc tout empreint de relativité, et qui nous permettra de voir la Terre vue d’ailleurs, en d’autres époques, à quelques années lumières…
 En montrant trois interprètes (comédiens/danseurs) aux prises avec les limites tangibles de leur corps et de l’espace scénique, ce spectacle a pour objectif de nous rendre sensible aux questions pragmatiques de l’astrophysique. A travers le jeu d’acteur, nous allons mettre en relation directe la problématique physique du cosmos (observations, questions, théories, principes, démonstrations, limitations, etc.) avec la problématique du jeu d’acteur (corps, voix, émotions, imagination, contraintes physiques, etc.). Comme si le microcosme organique et scénographique de la scène renvoyait au macrocosme de l’univers.

Destiné à un jeune public à partir de 8 ans, sans oublier les autres...

Dernière mise à jour le 21 février 2012