Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Liaison hydrogène


Public :

Thème scientifique : Chimie

Forme artistique : Dance, Musique

Durée :

Sosana Marcelino crée en 2007 le ballet Liaison Hydrogène. Les danseuses, leurs souffles, leurs voix et la musique expriment les réactions chimiques de l’eau dans un univers onirique, délicat et intimiste. Cette chorégraphie sera diffusée en Lorraine et hors de cette région, comme à la Maison de la Danse à Paris. Elle sera également diffusée à Nancy, au Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine, lors du week end inaugural des expositions labellisées Luxembourg 2007 le premier week end d’octobre.
En termes de culture scientifique, on a souvent la volonté de faire passer les notions scientifiques historiques, philosophiques à travers le spectacle vivant. C’est une démarche intéressante si les informations qui y sont proposées sont accessibles au public et si le spectacle est suffisamment explicite pour rendre compte du concept scientifique. Liaison hydrogène’ associe one man show et danse contemporaine pour tenter de faire passer une notion complexe qui concerne l’une des liaisons physiques dans la matière.
Dans un premier temps, la prestation humoristique du clown Boris Bouldanof nous explique, participation du public et humour à l’appuie, ce qu’est cette fameuse liaison hydrogène. Même si le contenu scientifique peut, à priori, sembler complexe, notre professeur s’en sort très bien avec quelques artifices qui, à aucun moment, ne prennent le dessus sur le discours scientifiques. Quant au spectacle de danse de Sosana Marcelino c’est un pur moment de plaisir de par sa chorégraphie et sa musique .
A travers ce spectacle de danse, c’est tout une partie inaccessible par le one man show qui nous est dévoilée. En effet, quoi de plus explicite qu’un spectacle de danse pour matérialiser le mouvement de ces particules : leur rupture, leur accélération à la chaleur, leur ralentissement et leur rapprochement quand la température baisse, finalement, on en vient à s’interroger si le spectacle de danse nous fait comprendre la science ou si c’est le spectacle scientifique qui fait mieux comprendre la danse.

Dernière mise à jour le 24 février 2012