Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Oculus Imaginationis, Une conférence spectaculaire sur l’erreur scientifique


Public :

Thème scientifique :

Forme artistique :

Durée : 45mn

Mots-clés : erreur scientifique, optique, conférence, musique

Oculus Imaginationis rassemble les boites optiques et machines de théâtre mises au point par Olivier Vallet ces dix dernières années. Inventeur autodidacte, créateur d’images inédites et surprenantes, Olivier Vallet donne ses lettres de noblesse à la Science Brute, soeur
jumelle de l’Art Brut.
Au cours d’une conférence érudite et fantasque, Olivier Vallet nous expose des théories scientifiques ayant eu leur heure de gloire avant de se révéler totalement erronées. Pour illustrer son propos, il réveille, en actionnant ses machines, des techniques de projections d’images tombées dans l’oubli à l’arrivée du cinéma : camera lucida, catoptrique, projection de caustiques, épiscope... et bien sûr, le Miroir Liquide, sa dernière invention (prix ARTS 2009).
Il s’agit donc à la fois d’un spectacle de manipulation, dans lequel les marionnettes traditionnelles auraient été remplacées par les éléments (lumière, images, reflets, films de savons) et d’une réflexion savante et drôle sur l’erreur scientifique.

La connaissance scientifique est un cercle en perpétuelle expansion qui n’a pas de frontières nettes. Il s’agit plutôt d’une nuée de conjectures, de probabilités très diverses. Au centre, il y a les convictions, telles la rotondité de la Terre, qui sont « vraies » avec une probabilité extrêmement voisine de un. Plus on est loin du centre, et plus une conjecture a de chances d’être fausse. Une assertion acceptée aujourd’hui peut être jugée fausse demain et bannie vers une région extérieure du nuage. D’autres conjectures, à présent à la frontière, peuvent dériver vers le centre.
Martin Garder, L’Univers Ambidextre

Les machines « low-tech », d’une simplicité déconcertante, explorent
les possibilités de créer de l’image animée sans recourir aux techniques
du cinéma, de la vidéo ou de l’informatique. Après le spectacle sont expliqués le fonctionnement et les principes scientifiques réels qui ont présidé à la fabrication des machines.

Texte, interprétation : Olivier Vallet
Musique : Gyorgy Ligeti
Mise en espace : Anne Bitran

La démarche d’Olivier Vallet se situe à l’intersection des arts plastiques, du théâtre contemporain et de l’histoire des sciences. Il a entrepris de mettre les anciennes technologies de l’image (fantasmagories, camera obscura, lanterne magique, ombres, catoptrique) au service d’un propos contemporain.

Ses réalisations ont recueilli trois fois le Prix « Lumière » aux Trophées
Louis Jouvet ainsi que le Prix A.R.T.S. (Arts, Recherche, Technologies et Sciences) en 2009 (en collaboration avec F. Graner, CNRS, et P. Ballet, Institut de Spectrométrie).

Dernière mise à jour le 2 avril 2012