Rechercher un spectacle

Recherche Libre :
Recherche par critères :



Liste complète des compagnies Carte des compagnies
Envoyer par email Imprimer

Sur les Epaules des Géants


Public : Tout public

Thème scientifique : Astronomie / cosmologie

Forme artistique : Théâtre

Durée : 1h30mn

Mots-clés : kepler, newton, galilée,

Directrice artistique du chantier : Michèle Bauerlé Comédiens : Séverine Puel, Jean Philippe Bigorre, Philippe Dusigne, Georges Matichard, Michèle Bauerlé. Créateur des lumières et d’atmosphères, régie générale : Jean louis Darnault Costumes, accessoires : Sébastien Petit-Mâle Administration et coordination : Séverine Anglada Communication : Nadine Douriaud

Un spectacle d’1h ½ sur scène ; 5 acteurs, un décor très léger, une bande son qui décale.
Dans un décor très simple, un jardin de mots géants, elle arrive et plante la science, l’astronomie de ce siècle ; l’évolution de la science et des civilisations est une suite d’avancées, chacune construite sur les précédentes. Dans ce jardin de mots du 19ème et du 20ème siècle, elle fait apparaître Copernic, Galilée, Kepler et la mère de Newton.
Chacun raconte les méandres de sa pensée, les intuitions qui ont guidé leurs découvertes. Leurs vies sont souvent truculentes ou troublées, mais toujours peuplées de personnages de pouvoir.

Et s’ils s’étaient rencontrés, les siècles en auraient-ils étaient bouleversés ?
 
Un spectacle qui visite les astronomes de la renaissance et les contextes politiques. Il s’agit d’un voyage parfois dans l’absurde mais toujours dans la conscience que nous sommes des enfants de l’univers.

Copernic, Galilée, Kepler , Newton, les astronomes de la Renaissance . 4 monologues de 20 minutes.
Spectacle tout public / Collèges, Lycées

En fixe, en salle, les monologues peuvent se concevoir séparemment, ou en parcours les uns à la suite des autres. Chaque monologue est conçu comme un tableau puriste aux couleurs de la renaissance.

Copernic : « Copernic, le maçon du ciel »  : Comédien : Jean-Philippe Bigorre L’univers du décor : un mur des parpaings blancs, un sol de gravas (en polystyrène) / Espace 2m x 3m L’éclairage : des gyrophares rouges, jaunes, verts.

En 1513, Copernic s’achète 800 pierres à bâtir pour construire une tour d’observation... c’est le point d’objectif ; Copernic, maçon du ciel, raconte ses recherches en construisant un mur, brique par brique, exalté et fiévreux.

Galilée : « Galilée à genoux, quoique ! »  : Comédiens : Georges Matichard et Séverine Puel. L’univers du décor : une pelouse / espace de 2m x 5m L’éclairage : une guirlande de bal.

La rapporteuse de la commission Jean-Paul II présente le rapport au sujet de Galilée ; Le pape Jean-Paul positionne l’église dans son rapport à la science. Et Galilée abjure, lors de son procès. Mais il pose la question : « Qu’est ce qui est préférable pour découvrir la vérité ? un ensemble de mesures et d’observations ou l’opinion des philosophes.... »

Newton : « Mam’ Newton »  : comédienne : Séverine Puel L’univers du décor : une pelouse / espace 2m x 5m L’éclairage : un sol d’ampoules lumineuses de couleurs, représentant des pommes.

La mère de Newton, femme populaire charnelle et sensuelle, confectionne une tarte aux pommes pour son fils ; elle raconte son enfance, ses rencontres, ses découvertes, empreinte de l’amour qu’elle a pour lui.

Kepler : « Kepler, un songe »  : comédien : Philippe Dusigne L’univers du décor : un coin très intime et chaleureux, fauteuil, tapis, vieille mâle, vieux instruments, parchemins, livres et notes. Espace 3m x 3m L’éclairage : froid et bleuté.

Kepler, souffreteux et seul, s’emporte, raconte les femmes qui l’ont poursuivis, ses amitiés, surtout celle avec Tycho Brahé, troubles et tumultueuses et le « SONGE », cet écrit de science fiction qui lui a valu bien des désenchantements.


Espace nécessaire pour chaque monologue : 10 m²
Jeu frontal.
Décors et éclairage autonomes.

Dernière mise à jour le 28 février 2012